Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 14:31

Lors de cette dégustation nous nous sommes penchés uniquement sur la Côte de Nuits et Côte de Beaune, dans les catégories 1e Crus et Grands Crus.

 

 

 

 pyramidebourgogne

 

 

Puligny Montrachet 1e Cru "Les Pucelles" 2007 Alain Chavy

 

Ce climat est voisin des Bâtards Montrachets. La robe arbore sa teinte de jeunesse, brillante et fluide, elle tire sur le vert - paille. Le nez exprime avant tout une minéralité intense, une sensation crayeuse un peu fumée. Ensuite une note citronnée s'exprime ainsi que des fleurs blanches légères. L'expression reste délicate dominée par cette sensation minérale. En bouche, le vin est tendu, très net et très minéral, bien qu'il ai de l'ampleur, celle-ci se montre dominée par la minéralité à ce stade, qui ressort largement en fin de bouche, sur une très belle longueur. Un vin de terroir indéniablement, dont le potentiel demandera un peu de temps pour s'exprimer pleinement, sans doute 3 à 5 ans.

 

 

Corton-Charlemagne Grand Cru 2008 Domaine Chapuis

 

La robe est concentrée, jaune brillant et démontre une certaine richesse. Le nez est très expressif, les arômes se dirige vers un caractère de bonne maturité, la poire pochée, l'ananas, puis une douce note beurrée. Avec l'aération quelques épices douces font leur apparition, notamment la cannelle, et une petite pointe minérale plus en retrait. La bouche est en adéquation avec le nez, riche et généreuse, elle investit tout l'espace, cependant, il y a une trame d'acidité fine qui porte le vin en longueur et lui évite de sombrer dans la lourdeur. Une sensation tactile très suave, pour ce jeune vin qui se montre déjà très complet et flatteur à ce stade.

 

 

Beaune 1e Cru Toussaints 1992 Domaine Besancenot

 

La robe est évocatrice de son évolution, légèrement trouble, les reflets sont très tuilés. Le nez nous emmène en forêt avec un caractère tout à fait tertiaire de sous-bois, de feuilles humides, mais on retrouve aussi du cuir et une légère note de fruit rouge macéré. L'évolution est certaine mais le nez ne semble pas faiblir. En bouche, ce vin est très soyeux, la bouche est légère et aérienne, soutenu d'une légère acidité, les tanins quant à eux, sont totalement fondus, l'équilibre est tout en délicatesse.

 

 

Corton Perrières Grand Cru 2001 Domaine Chapuis

 

La robe rouge rubis, joue la transparence. Le nez est fin, il possède de beaux arômes de fruits rouges, la fraise en confiture, la prune, le noyau de cerise, la prunelle sauvage. En bouche, il est présent, le corps est soyeux, la bouche est bien en longueur, des tanins fins et élégants accompagnent l'ensemble dans une belle harmonie. Un vin dont l'équilibre est en finesse.

 

 

Clos Saint Denis Grand Cru 1992 Louis Jadot (Domaine André Gagey)

 

La bouteille était couleuse, le bouchon très imbibé et le niveau bas. Pourtant ce vin semble s'être conservé honnêtement. La robe est bien évoluée, assez sombre, les reflets acajous sont bien présents. Le nez évoque le tabac blond, la réglisse, le cerise au sirop, les fleurs séchées. En bouche, il possède une matière étonnante, c'est charnu et fin à la fois, avec une structure tannique qui répond encore à l'appel bien qu'elle soit fine. Malgré sont aspect inquiétant c'est une belle surprise.

 

 

Bonnes-Marres Grand Cru 1996 Joseph Drouhin

 

La robe est intense, sur un rouge légèrement évolué. Le nez est fin, il rappel toute la noblesse des grands Bourgogne, le caractère élégant de boite à cigare, un fruité délicat comme la fraise des bois, il possède aussi une note fraîche de violette. En bouche on constate une charpente importante, un caractère puissant, c'est un vin racé avec beaucoup de longueur. Les tanins d'une grande élégance restent marqués, et confèrent du relief au vin ainsi qu'une remarquable persistance.

 

 

Hermitage « La Petite Chapelle » 2001 Paul Jaboulet Ainé (échantillon Pirate)

 

La robe est sombre et opaque, la couleur brique des reflets annonce une petite évolution. Le nez dominé par les épices, poivre, muscade, girofle, ceci additionné à la couleur sombre peut déjà faire douter le dégustateur. Les arômes de fruit noir, cassis, mûre et une touche grillée, oriente les sensations. La bouche possède une matière ample, qui enrobe le palais, non sans fraîcheur, et les tanins sont très bien intégrés à l'ensemble pour terminer sur un équilibre en rondeur. La Syrah du Rhône se fait démasquer au milieu de ces Pinots Noirs Bourguignons.

 

 

Echezeaux Grand Cru 2007 Domaine Confuron Gindre

 

La robe est claire, brillante, rouge vif, très légèrement pourpre sur les reflets. Le nez est enjôleur, sur les baies bien mûre, notamment la myrtille et la fraise des bois. L'élevage reste quelque peu présent, on retrouve le pain grillé, la vanille (fin et non caricatural), cependant on peut présager d'un bois très bien sélectionné car le mariage est subtil. La bouche est extrêmement raffinée, un caractère tactile sensuel, élégant qui est porté très en longueur, ou aucun élément ne semble dominer l'autre.

 

 

Mazis-Chambertin Grand Cru 1998 Domaine Tortochot

 

Son aspect trouble et sa teinte orangée démontre son évolution. Le nez est d'abord confit, kirché et animal. Il gagne en compléxité lors de l'aération, la caractère animal reste présent mais plus nuancé, les notes de griotte et de pruneau se révèlent, ainsi que des épices. La matière en bouche est riche et volumineuse, la structure tannique reste, elle aussi, assez présente. Son équilibre évoque une maturité haute, pour un ensemble concentré, chaleureux et puissant.

 

 

 

 DSCN2409

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Oenosphère
  • Oenosphère
  • : Blog d'un caviste itinérant, amoureux de la vigne, du vin et des gens qui le font. Découvrez les photos des visites et des rencontres autour du vin...
  • Contact