Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 12:44

Je dois reconnaître dès le départ, qu'à propos des vins de David Reynaud, je ne suis peut être pas le plus objectif, car on dit toujours qu'un bon dégustateur dois faire fi de son goût personnel, pour juger un vin. Et j'e dois avouer que, s'il y a bien un vin dont je ne me lasse jamais, c'est bien le Crozes-Hermitage « Les Croix » de David Reyaud. Les millésimes se suivent depuis 2005 qui a été celui de ma découverte jusqu'à 2010 aujourd'hui, sans se ressembler mais avec une élégance, une justesse, et un plaisir à chaque fois. J'ouvre la bouteille, je mets le nez sur le bouchon et déjà, il se passe quelque chose. Ce vin, il me cause comme on dit dans le jargon, il me touche. Je n'aime pas trop utiliser de superlatifs dans le descriptif des vins, car chacun son goût et, ce que certains estiment être le meilleurs, ne l'est pas pour d'autres, donc je me passerai bien d'en employer, mais j'aime ce vin, sans déception, à chaque fois.

C'est un mélange d'épices bien marqué, de fruits noirs et de violette, avec une subtile note empyreumatique, mais aussi un toucher bien particulier. C'est un vin tactile, il est concentré, mais soyeux, et jamais les tanins n'agressent, ils sont là, ils soutiennent, ils allongent le vin, mais dans une parfaite harmonie, et puis ses épices orientales reviennent vous titiller la fin de bouche.

J'avais prévenu, je ne suis peut être pas le plus objectif !

 

SAM_3590.JPG

Ma première rencontre avec les vins de David Reynaud s'est faite lors d'une journée dégustation « marathon » comme on les aime lorsqu'on est passionné de vin. Un enchaînement de visites de vignerons passionnants et passionnés et de très belles dégustations tout au long de la journée, en commençant par le Domaine Chante-Perdrix (St Joseph), puis le Domaine Rostaing (Côte-Rôtie), le Domaine Pichon (Condrieu-Côte Rôtie-St Joseph), le Domaine Garon (Côte-Rôtie) et enfin le Domaine Gangloff (Côte-Rôtie-Condrieu). Rien que ça ! Tous ces noms devraient déjà mettre l'eau à la bouche à certains.

 

Mais durant une telle journée, il faut bien se ménager un petit moment autour d'une bonne table et évidemment un bon vin. C'est ce que nous avions fait au Cercle des Vignerons d'Ampuis, Cave- Restaurant, remplie d'excellents vins du Nord du Rhône. Et notre choix s'est arrêté sur cette belle bouteille de Crozes vieilles vignes, dont on avait eu quelques vagues échos. Souris d'Agneau bien cuisinée, jus corsé, et super surprise que ce Crozes, qui n'avait pas à pâlir devant toutes les autres dégustations qui avaient précédées. C'est le premier vin que j'ai ajouté à ma sélection lorsque je suis rentré de ce petit séjour, il m'avait vraiment séduit, en plus, le millésime 2005, acclamé partout, je me suis empressé de passer ma commande pour m'assurer d'avoir encore de ce breuvage avant que tout disparaisse.

 

 SAM 3596 SAM 3602  SAM 3599   

 

Depuis j'ai rencontré plusieurs fois le sympathique bonhomme sur des salons, mais enfin, cette année, nous avons trouvé le temps de rendre une petite visite à David sur son domaine, en plein mois d'août 2012, millésime un peu compliqué et pourtant, quelle belle maturité des baies lors de notre visite mi-août comme en témoigne cette photo.

 

SAM 3591

 

On s’aperçoit de l'importance du travail de la vigne, tout est en biodynamie, les sols sont vivants, et les grappes sont bien aérées. A la cave aussi on comprend vite le niveau d'exigence, la cuverie est bien pensée pour utiliser un maximum la gravité plutôt que les pompes, et la vendange est choyée, respect de la matière première, comme chez tout bon vigneron qui se respecte, c'est le raisin qui fait le vin. Çà paraît peut être évident, mais Emile Peynaud disait « apportez moi de beaux raisins, je vous ferai de bons vins », le travail de cave est une chose importante, mais la qualité de la récolte est essentielle, la nature d'un vin se fait d'abord à la vigne.

Les vinifications se partagent entre cuves bétons classiques et cuves ovoïdes, plutôt pour les blancs et l'élevage est lui aussi très bien choisi, des fût de différents âges mais pas de bois neuf. A la production du Domaine, s'ajoutent quelques petites cuvées de négoce très sélectionnée, avec notamment des Cornas de Matthieu Barret, ou encore des St Joseph de Monier, tous les deux des pointures de leur appellations.

 

SAM 3598 

 

Vous l'aurez compris, un vigneron que l'on continuera de suivre de prêt !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Oenosphère
  • Oenosphère
  • : Blog d'un caviste itinérant, amoureux de la vigne, du vin et des gens qui le font. Découvrez les photos des visites et des rencontres autour du vin...
  • Contact